Bonsoir folks.
Ayant décidé de réécrie une texte court dans cet univers fantastique (au sens cinématographique du terme: l'intrusion du surnaturel dans notre réalité) et ayant décidé de reprendre ma bonne vielle saga d'urban fantasy "La chute des anges", je remets des petits laïus explicatifs sur la mythologie d'Outreplan. Il s'agit (en toute modestie) de mon "mythe de cthulu" perso, plus gothique, mais toujours basé sur l'horreur cosmique. je souhaiterais le décrire entièrement avant de manger les pissenlits par la racine, contrairement à monsieur Lovecraft qui, lui, a eu des continuateuirs.
univers déjà esquissé en 2005 avec un projet de recueil de nouvelles...
je vais tâcher dêtre Bref éphémère dans mes explications.

De la nature de l’Outreplan (univers)

Au-delà de ce que voit l’œil s’étendent les possibilités vertigineuses de l’Outreplan. Depuis toujours l’humanité a vécu enfermée dans un monde de matière tout en étant convaincue, dans un recoin de son esprit, de l’existence d’un autre monde au-delà de celui que donnent à connaître les sens. Depuis les premiers mythes de la vie après la mort aux recherches mathématiques non-euclidiennes, le questionnement revient sans cesse, à travers les siècles. La nature de cet au-delà reste obscure, même pour ceux qui le recherchent depuis des années. On pourrait toutefois comparer chacune des réalités aux pétales d’une fleur : bien séparées, mais se chevauchant parfois, leurs origines convergeant vers un cœur unique…

4d9d6520c060af9487f73fdc83c27ee2

 Longtemps les hommes, sous l’influence des religions, ont diabolisé la matière pour encenser le monde spirituel, espoir d’une éternité méritée pour une vie de vertu, une forme d’accession au statut de divinité.

970f73cad2a2e191f8435ffcee6bdca8

Pourtant, pour qui connaît la réelle nature de l’Outreplan, la déception est souvent à la hauteur des espoirs en cette survie de l’âme. En effet, les destinations possibles de celle-ci sont nombreuses, mais également les tourments au cœur d’autres dimensions. De plus l’Outreplan n’est pas vide : plusieurs royaumes d’existence pour une multitude de monde et il est rare que leurs habitants soient bien disposés envers le nôtre…

 

CCI21072014_0003

Mais pour la grande majorité des hommes, ignorants de ces faits, l’Outreplan se manifeste davantage par une peur indicible, assurément différente des peurs ordinaires : celle de la mort, celle de l’échec… Il s’agit d’une sensation bien plus puissante et irréelle, comme celle qu’inspirent certains lieux en ruine ou les cris des chats dans la nuit ; comme si l’esprit cherchait à les alerter de quelque intrusion hostile dans la réalité.

db4d451e0bf8e1dfe424ebda88e9c17c