Bonjour à tous et toutes folks.

Il est évident que je ne peux pas rester indifférent au sort du monde dans un contexte pareil. En 2017, je me suis déjà insurgé (et j'en suis fier) pour la Syrie, martyrisée dans l'indifférence générale.
Lors de cette "très chouette année" électorale 2017, j'ai eu droit tous les quolibets de personnes de tous bords poilitiques, voire du blacklistage au nom d'un certain démagogue d'extrême gauche... il y a des fois où je souhaiterais me tromper, hélas.

Ne nous mentons pas, ce qui se déroule en Ukraine est gravissime et a provoqué en moi un choc psychologique, oui, appelons un chat un chat, c'est un choc psychologique.
Pour le coup, moi qui avais une relation un peu détachée à la guerre et la destruction ( j'ai conscience des drames humains, je suis historien de formation), je suis amené à revoir certains projets figurinistiques comme littéraires. C'est sympa de faire jouer sa violence interne, mais, je n'ai plus du tout envie de jouer...

J'ai dors et déjà mis en vente et vendu nombre de figurines non peintes afin de colmater mes difficultés financières, objectif atteint hier.
les prochaines ventes seront solidaires, auprès du peuple ukrainien martyrisé et de ses réfugiés. Comme beaucoup d'entre vous, j'ai peur mais la peur est motrice de bonnes actions et je tâche de rester constructif.
Il est bien évident que je n'ai aucune affinité avec le dictateur russe, ses visions mortifères, racistes, homophobes, et que ses menaces nucléaires m'énervent plus qu'autre chose. Il est bien évident également que je ne hais pas le peuple russe dans son entier qui souffre, se soulève malgré les menaces, et a une belle culture. Je ne hais pas plus les serbes parce que mon pays a fait la guerre à Milosévitch pas plus que les allemands pour ce qu'ont subi mes grands parents au cours de l'occupation.

drapeau-d-ukraine

En ce sens, je décide d'arrrêter temporairement voire définitivement la plupart des jeux de guerre contemporains. Oui, je sais, ma démarche n'a pas forcément été comprise mais pour en avoir débriefé avec une thérapeuthe très compétrente, elle est cohérente.
J'arrête pour d'autres raisons le manque d'espace, le fait que je sois en appartement, l'obligation de faire des décors, le manque de temps, l'impossibilté d'avoir une communauté.
je suis un petit garçon des années 1980, à l'époque, on jouait avec des tanks, des lance-missiles, des mitrailleuses, des commandos. Tout ceci nous passionnait.
On nous apprenait aussi qu'il fallait se préparer à la guerre, le Pacte de Varsovie ayant plutôt décidé de renoncer à la menace nucléaire pour lancer une vaste invasion aéroterrestre de l'Europe Occidentale, à grand coup de chars et et d'hélicos géants. Nous les petits garçons nous nous préparions à devenir conscrits et peut-être combattants. On pensait le danger écarté, c'est loin d'être le cas.

274861201_1172269240244974_4766792935501435921_n (1)



A présent, et parce que j'ai aussi pris des décisions aussi pour mes projets littéraires, je vais reprendre mes objetctifs point par point:

  • "Space crusade adventures": J'arrête complètement ce projet qui se voulait une relecture du monde de warhammer 40 000. De toute façon, j'ai assez soupé des univers "Games", j'en ai ma claque de leur politique, des incohérences, de leur marketing etc. Pour le moment, je conserve des conversions qui datent du premier confinement ou d'avant mais il est fort probable que j'arrête tout. Gros stock déjà en partie revendu.

  • "Terminator Genysis": bizarrement, malgré son côté apocalyptique, je continue. J'adore la licence ciné malgré le traitement récent qui en a été fait et au moins, c'est très manichéen: de gentils humains contre des boîtes de conserve très agressives.

  • "Blood berets / mutant chronicles": Monde que je suradore depuis mon adolescence dans les années 90, ils ont toujours été plus cohérents en termes de règles et d'univers. Je garde l'essentiel pour jouer des escarmouches et des petites missions. Bon ce sont es commandos "bérets verts" qui affrontent des démons et des morts-vivants au 26ème siècle, ça ira.

  • "Héroquest Fortress": Monde méd-fan très librement inspiré du Héroquest de 1992, Je fais bien la différence avec "warhammer" que je souhaite complètement arrêter. On va rester sur du "Dungeon crawling" libre et sympa, les héros sont des champions qui affrontent des super méchants.

  • "Tanks": Ah parlons-en de "Tanks". Jeu néo-zélandais très cool, beaucoup de figurines accumulées... Mais au vu du contexte, je fais une grosse indigestion. Plus envie de jouer. Cette fois, ça m'amuse plus. Une grosse partie stockée dans des valises, plein de tanks peints mais juste plus l'envie. Projet en sursis mais revente très probable. Des chars qui attaquent la démocratie, c'est juste le contexte actuel donc revente très probable.

  • "la géante serpente": projet de roman court ayant lieu au XIIIème siècle, royaume de France,
    Il ne me reste que trois chapitres à écrire sur ce roman, quoique pas des moindres. Ce sont ceux où il y a le plus d'action et d'intrusions fantastiques. Pas fastoche mais ce sera fait.

  • "La chute des anges": Comme vous avez pû le voir, j'ai bien repris mon vieux projet de 2007, pour l'instant paralysé par l'actualité. Mais il avait des débouchés "apocalyptiques", on parle du seul mec qui a lun 10 fois l'apocalypse de Jean tout de même^^ En fait non, je suis loin d'être le seul. Ne vous bilez pas, c'est en cours.
  • Caledon, la terre périlleuse: je fusionne sur ce projet plusieurs mondes que j'avais tout d'abord prévus pour de la pure littérature. Calédon, c'est en gros de le Bretagne arthurienne à l'âge sombre avec des royaumes en guerre et un bestiaire monstrueux, voilà, ce serait parfait pour du Add par exemple, sauf que je compte bien exploiter mes idées originales.

    Et ce sera déjà pas mal Folks.