En mission chaque semaine sur une petite ville de Touraine bien connue pour son fomage de chèvre et vu que j'avais un peu de temps à tuer avant de renter en ma bonne ville de Tours, je me suis laissé aller flâner à la "flanerie" et j'ai trouvé ceci: des robots de la taille d'un dreadnougjht 40k, un peu plus hautes, un peu plus fines, un peu plus élancées mais surtout pas chères, 14 euros les six.
Pour 14 euros la boîte, je me laisse aller à un délire d'art contemporain qui n'en vaudra pas 14 millions et qui, je l'espère, ne déclenchera pas autant de polémiques (pendant que certains font des expérimentations hors de prix, bien des enfants qui souhaiteraient aller à l'école et créer n'ont rien du tout, fin de la parenthèse).

IMG_20210926_185608IMG_20210926_192808

Je pense tout de suite en faire des remplaçants plus cohérents militairement que les "dreadnoughts" space marines...

Sérieux, ça ne vous a pas effleuré cette profonde incohérence? le dreadnought est censé renfermer un super vétéran du chapitre et semer la terreur dans les rangs ennemis.


Sauf que non, bien que la figurine soit super belle, elle est incohérente, pataude, courte sur patte, une brique...


Lorsque j'étais ado et que les distances à 40 k se mesuraient encore en cm, le dread se dépalçait de 15 cm... Or donc une fois et demi plus vite que l'infanterie. Au vu des figurines dreadnoughts du chaos de "Space crusade" (entièrement mécaniques ou plutôt "machines-démons" assez sveltes), je me suis toujours demandé comment ces "courtes-pattes" pouvaient surviuvre à des siècles de combat...
Or donc, un "coffre" censé acceuillir un "frère vénérable" se fait automatiquement aligner au tir dès le premier tir d'armes lourde de l'ennemi, il est trop lent pour se mettre à l'abri, trop mal armé par rapport à des extra-terrestres invincibles, trop mal blindé contre des tireurs embusqués.
C'est le syndrôme "capitaine Kirk" qui doit se téléporter: le dreadnought "conventionel est porté par des aéronefs, ou des modules d'aterrissages.En gros, il ne sert à rien à part faire joli...
On ne parlera pas de son collègue du chaos qui, une fois sur six, tire sur ses propres troupes et qui joue donc en fond de cour.
Ok les dreadnoughts primaris sont jolis sur la table... Mais ils sont encore plus vulnérables, toujours aussi mal armés et blindés. Ils sont censés notamment éventrer des bâtiments. Je ne donne pas cher de leur peau face à des tireurs embusqués armés de lance-missiles antichars. Il semblerait que les concepteurs de Games n'aient pas appris grand chose des décennies de guerres asymétriques de 1945 à nos jours. Un jeu d'escarmouche futuriste aurait mérité plus de développements sur l'arsenal d'infanterie, l'artillrie légère, les véhicules légers et les marcheurs, pas sur des avions, des titans et surtout pas sur des extra-terrestres surarmés qui bousillent l'équilibre de l'univers et dont nous n'avons que faire.

A la place, je propose des armures de combat, largement inspirés des univers japanimés comme "Appleseed" mais pas seulement, "La Bande dessinée francophone "Aquablue" fera bien l'affaire aussi avec ses "exotanks" de la Légion. Concepts repris largement pour le film "avatar" de James cameron (cette collection de clichés^^).
Les dites armures ont un seul pilote bien protégé dans l'habitacle, des mains libres pour des manipulations (la plupart du temps), une combo d'armes de tir principales / secondaires adaptées à leur mission, éventuellement une arme de corps à corps (énergétique, ça va de soi) et le plus souvent un bouclier énergétique lui aussi, léger et efficace car ça c'est utile... Pour ces derniers, j'ai utilisé des intérieurs plastiques de montres de basse gamme récupérés d'une précédente collection.^^
Au final, il il y a un mélance de "Tron" et de "Gundam" dans mes armures à pas cher.
Le mieux étant l'ennemi du bien, je renonce à leur ajouter des réacteurs dorsaux qui par ailleurs, nuiraient à l'équilibre de l'univers (souvenez-vous des armures "crisis" Tau: "je bouge / je t'aligne / je t'encule... pardon, je me redéplace). J'admettrai juste quelles ont de grandes jambes agiles en terrain difficile et des suspenseurs antigrav, comme pour certaines armes lourdes d'infanterie.
Je laisse ce genre de matos "robotique" à des spécialistes: soi les marines, soi les arbitratores, éventuellement quelques unités de forces spéciales plus "conventionelles".

J'ai conçu un premier trio d'armures de police légèrement équipées, façon "Patlabor" pour une force arbitrators. Il faut des mains libres à la fois pour appréhender les sales mecs et pour emmener loin de la zone de combbat les innocentes victimes collatérales. Leurs épaules portent de smortiers de dispersion. Une des armures est équipée spécialement contre les véhicules béliers et les groupes d'émeutiers avec un entoileur lourd et un canon "dépolarisateur" (comme dans la série "Vyper"). "Où rangent-ils leurs ames?" me direz vous... sur des points d'attache magnétiques ça doit se bricoler facilement, on au 31ème millénaire pardi.^^

IMG_20210927_193000

 Cette deuxième série est plus équipée "polyvalence et précision" avec un canon antichar léger, des missiles courte portée et dans l'autre main, un pistolet qui fait en gros la taille d'un bolter lourd, sans oublier le bouclier.
Qu'on ne me parle pas de gros calibre: sur les nouveaux transports de troupes français du système "Scorpion", le 40 mm à répétition actuel est plus efficace que le 105 mm de l'ancien AMX 10 en termes de perforation (malgré toutes les qualités du bon viel AMX 10).
Cette solution conviendra plutôt à une division space marine basée sur l'embuscade et la frappe rapide.

IMG_20210928_220315

Cette troisième série sacrifie un peu de puissance d'assaut (et une main) pour plus de puissance de feu. J'ai sagement conservé des bouchons de colle de superglue très "inspirants" pour en faire des canons d'assaut (ah! cette arme mystique que les copains de Shwarzy utilisaient déjà en 1987 dans "Prédator"^^). L'autre main brandit une arme à rayons, sans doute un canon laser.
Cette solution conviiendra à une divion plus spécialisée dans l'avance et l'élimination.

IMG_20210927_215705

Cette série d'armures, plus lourdemant blindée sacrifie une main et son bouclier énergétique pour plus de tir. Conviendra plus à une force "défensive"
je pense les sous-coucher en blace et les attribuer à mes ultramarines maison qui n'ont pour le moment qu'un chapelain et un tank peint à leur actif

IMG_20210929_222337

Cette série, la plus "japonisante" sera sans doute pour un projet de divion de marines appelée "Légion Tarentula", elle combine des armes de tir légères et variées, des boucliers et des lames énergétiques pour l'assaut.

IMG_20210929_222217

Et la petite dernière, sur socles en bois... On combine une arme de tir compacte mais puissante avec de la capacité d'assaut, ce sera pour un projet de division space marine appelés les "Sentinels", basés sur un monde primitif, Averna, composé de jungles et de marécages et souvent cible de de raids pirates et de débarquements extra-terrestres... division "africanisante".

IMG_20210929_222511

 Et voilà la petite photo de famille pour la fin, That's all folks!

IMG_20210929_201106