Forteresses souterraines

16 août 2022

[Fantastique] Le shéma de Faustinus.

Bonsoir Folks, je vous rajoute ici des extraits de background de mon univers fantastique de l'Outrepla, déjà exposé précédemment et décrits dans le passé dans d'autres blogs. Pour une fois, nous allons partir du cas particulier pour aller vers le général.

Ce dessin est à la fois une des plus anciennes et une des plus fidèles représentations de la cosmogonie des différents royaumes d'existence, ensemble que l'on surnomme à défaut "l'outreplan".

L'original a été trouvé dans une maison de Potsdam, état du Brandebourg, à la fin de la Guerre de Trente ans. Il s'agit de l'œuvre de Faustman Geremeck, un protestant polonais qui y a élu domicile dans les dernières années de sa longue vie. On connaît surtout cet homme, professeur et homme de lettres, sous le surnom de "Faustinus". Il vivotait discrètement en réalisant contre argent nombre de copies et traductions de textes, le plus souvent des classiques.

Faustinus, savant mystérieux et désargenté, a laissé derrière lui un étrange manuscrit à l'écriture indéchiffrable. Ce texte, d'après les témoignages de ses rares amis et connaissances, lui aurait été dicté par des "voix désincarnés", or ce sont ces étrangetés de comportement qui ont précisément achevé d'isoler Faustinus du corps enseignant. En réalité, ce sont les centaines de "gloses" (commentaires) en allemand et en latin qui ont permis à ceux qui découvrirent le manuscrit de savoir de quoi il s’agissait : Faustinus avait en fait réalisé un travail de vulgarisation à partir de données dictées depuis d'autres royaumes par des entités inhumaines, un ouvrage qui n'avait donc rien à voir avec les divagations d'un fou.

C’est plus particulièrement une feuille volante insérée dans le volume (et, ironie de l’histoire, dessinée sur une page de garde arraché à une ancienne bible) qui alerta les autorités du prince-électeur de Brandebourg. Celle-ci comportait un schéma réalisé à la main, d’une simplicité et d’une clarté perturbantes. Il devait être plus tard à la base de nombre de représentations humaines de l’Outreplan… Les agents du prince n’avaient pas conscience de la valeur de l’objet sur lequel ils avaient mis la main : ils étaient simplement venus vider la maison d’un vieux savant mort criblé de dettes. Chose étrange, Faustinus avait certains livres et objets rares dont la vente permit de rembourser les créanciers : notamment une bible enluminée sur parchemin dont provenait la feuille du schéma et qui, à elle seule, a suffi à racheter sa pauvre maison.

 

shéma de Faustinus 001

Un temps conservé dans la bibliothèque du Prince de Brandebourg, le manuscrit indéchiffrable de Faustinus fut revendu avec d’autres curiosités à un naturaliste français en exil : Julien Maisonforte, un protestant berrichon fuyant la révocation de l’édit de Nantes. Maisonforte n’était pas seulement un savant, il était aussi un chevalier militant de la Cabale Saint-Martin (faction résistante dont il sera question plus tard NdlA).

C’est de cette manière que le précieux « schéma de Faustinus » échut entre les mains de cette société secrète et permit des progrès considérables dans la connaissance encore balbutiante des Royaumes d’Outreplan. Grâce à cette simplification et les annotations du manuscrit, les Chevaliers de la Cabale purent mettre des noms sur les différentes dimensions et certaines de leurs entités : un travail qui se rapprochait des classifications latines des naturalistes à propos des animaux terrestres. Les chevaliers purent réaliser que la Terre, monde compris dans le royaume de la Matière, était au centre des jeux de pouvoir et des affrontements opposant des créatures défiant l’imagination : la matière constituant de fait l’élément stable et nourricier de la cosmogonie des plans. L’étrange livre ne put être recopié entièrement tant la graphie des phrases était nébuleuse et inhumaine : cependant, Maisonforte et ses amis ne manquèrent pas de numéroter et de reproduire les commentaires latins et allemands.

Hélas, sur toutes les copies réalisées à cette époque, seules huit échappèrent aux autodafés du IIIème Reich. C’est d’ailleurs au cours de la sombre période de la Seconde Guerre Mondiale que périrent près de la moitié des chevaliers de la Cabale en Europe, beaucoup étant soi la cible des régimes totalitaires, soient impliqués dans des activités de résistance. Il s’en fallut même de peu pour que ces connaissances de l’Outreplan ne tombent entre de mauvaises mains : Hitler, mis au courant de l’existence du manuscrit, refusa dans un premier temps de croire à l’information mais son bras droit, Rudolf Hesse, membre de la société de Thulé et expert en ésotérisme, mit tout en œuvre pour s’en emparer. Sa mission et sa captivité en Grande-Bretagne mirent fin prématurément à ce funeste projet…

 

Bundesarchiv_Bild_183-1987-0313-507,_Rudolf_Hess

La version présentée ici date de cette période, il s’agit d’une copie réalisée de mémoire par Syveline Maître, une jeune institutrice résistante et chevalier militante de la Cabale Saint-Martin. Malgré ses défauts mineurs de transcription, cette version est parfaitement lisible. Syveline parvint, avec une poignée de chevaliers, à soustraire l’original et ses dernières copies aux nazis pour les cacher au Dahomey (le futur Bénin), un territoire relativement épargné par la guerre et où la jeune femme, qui y avait enseigné, pouvait compter sur quelques contacts sûrs.

9eb73cd3baff1a671bfaf8d91e0bcb0f

Depuis, le schéma originel est revenu en France où sa localisation est gardée secrète depuis 1945 par la Cabale, les copies de l’époque de Maisonforte ayant été dispersées dans d’autres pays…

 

Posté par Napalmdave à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


[fantastique] Une multitude de royaumes pour une infinité de tourments…

Dans cet article, je redonne les descriptions des différents royaumes de l'Outreplan dont il est question dans "La chute des anges" et dans plusieurs de mes projets d'écrits.
Ces dessins sont assez vieux et entre temps, je me suis amélioré, folks, je vous remercie de votre indulgence, j'en posterai de plus "cools" plus tard, à la faveur des cours de dessin renforcés que j'ai pris entre temps.

Les Royaumes de l'Outreplan

« Je t’ai fait voir la superposition des plans d’existence selon le schéma de Faustinus. Tu t’en es bien imprégné n’est-ce pas ? Alors maintenant oublie-la. Le schéma n’est qu’une vision confortable, une manière pour l’esprit humain d’éviter un éclatement de possibilités qui pourrait le mener droit vers l’abîme. »

            Pierre lâche un juron d’étonnement. Il n’a en effet pas quitté le cahier des yeux et à présent, l’aveugle y trace d’un geste assuré une rosace quasiment parfaite. La main osseuse illustre les explications, dessinant les courbes sans aucune aide de ses yeux morts. Ceux-ci semblent se perdre dans la contemplation des glaçons finissant de fondre au fond de son verre.

« Vois-tu, poursuit-il d’un ton limpide, les neuf grands royaumes sont un peu à l’image des pétales de cette corolle : ils coexistent et se chevauchent, mais tous convergent vers une origine commune. On est bien loin de l’image de la pièce montée, n’est-ce pas ? »

            En disant ces derniers mots, Venceslas se retourne, un sourire narquois naissant sur ses lèvres.

« Bien sûr, il faudrait y rajouter le labyrinthe, qui est une sorte de gangue mouvante et gluante dans laquelle baignent les réalités »

            Pierre secoue la tête. Il ne trouve aucun mot pour répondre, encore trop abasourdi par la figure improbable qui orne à présent la feuille de papier jauni. »

 

shéma de Faustinus 001

 

En élaborant le schéma de Potsdam, le savant Faustinus avait œuvré de manière à protéger l’humanité de l’ignorance tout en la protégeant de la folie que peut entraîner certaines connaissances lâchées sans barrières.

            Pour la plupart des humains, l’existence de royaumes s’étendant au-delà du monde sensible n’est pas une chose admise comme une vérité. Les religions ont, en quelque sorte, confisqué cette possibilité en y ajoutant des éléments de morale : aux âmes des impurs et des incroyants échoit la damnation au sein de royaumes de terreur et de souffrance, aux purs, le bonheur éternel dans la contemplation du créateur. La vérité est plus complexe et beaucoup moins évidente à appréhender : une fois terminée l’existence terrestre, l’âme a une infinité de destins et de destinations possibles…

            Quant aux vivants, rares sont ceux qui ont ne serait-ce qu’une idée de la nature et de l’étendue des royaumes d’Outreplan, encore plus rares ceux qui peuvent les atteindre ou les manipuler. Encore ces derniers choisissent-ils le plus souvent d’user de leurs connaissances pour pervertir notre univers : ils espèrent la richesse, la domination, ou encore le salut de leur âme en requérant la protection d’une entité plus puissante.

            Malheureusement aussi pour l’homme, nombreux sont les êtres capables de voyager entre les royaumes de l’Outreplan, et il est rare que leurs intentions à l’égard de l’humanité soient bienveillantes….

 

L’Ecrin des pouvoirs supérieurs (Loculus superior) : L’écrin est une dimension inexpugnable, l’essence même de l’éternité et de la félicité. L’Ecrin a été nommé ainsi par Faustinus car il est le royaume des Pouvoirs, êtres si supérieurs que leurs agissements dépassent de très loin la compréhension humaine. Ils baignent, enveloppés des énergies bienfaitrices qui ont présidé à la création de ce qui est, a été et sera.

De tous les royaumes, l’Ecrin est celui qui se rapproche le plus de notre conception du paradis. C’est pourtant un domaine où règnent l’abandon et un certain désespoir. Bien que puissants, les derniers Pouvoirs survivants doivent lutter contre l’inexorable avancée de la Destruction. Leurs rangs ont été autrefois décimés par une guerre qui impliqua de nombreux peuples à travers les plans et les galaxies. Beaucoup de ceux qui sont restés se laissent aller à la mélancolie et la noirceur.

ecrin des pouvoirs supérieurs image

La Puissance (Regnum potestatis) : Un flot d’énergies bouillonnantes caractérise la Puissance. C’est une dimension de flammes et de tempêtes qui ne supporte aucun être tangible. Les rares entités qui sont assez fortes pour y survivre sont immatérielles : il s’agit le plus souvent d’anciennes âmes mortelles, humaines ou non, qui ont acquis une nouvelle forme d’existence.

La Puissance est, en quelque sorte, le « maître royaume » pour ceux qui cherchent à comprendre et à manipuler les énergies d’Outreplan. Le feu de la puissance tord l’essence des autres réalités sous sa force intrinsèque et peut produire d’importants effets magiques. La Puissance est également une barrière infranchissable entre l’Abstractus et l’Ecrin des pouvoirs Supérieurs, la preuve que la bonté des Pouvoirs a au moins une limite : leur immense orgueil ne saurait tolérer que d’autres êtres « moindres » puissent séjourner au sein de leur royaume…

 

Puissance image

L’Abstractus (Regnum abstracti) : Surnommé imparfaitement « plan astral » par certains mystiques… De tous les royaumes d’existence, l’Abstractus est le plus étroitement imbriqué avec le nôtre : un domaine de « faible matière » juste au-delà de celle-ci.

C’est dans l’Abstractus que vont la plupart des âmes après la mort physique, voyageant entre ce monde et le nôtre qu’elles reviennent parfois hanter. Lorsque c’est le cas, elles sont le plus souvent spectatrices d’évènements sur lesquels elles n’ont pas la moindre prise.

De fait, l’Abstractus est la dimension la plus accessible aux âmes humaines : la plupart accompliront au moins une fois le voyage vers ce royaume et il arrive souvent que des vivants y accèdent au cours de songes et de rêves car l’Abstractus est aussi le domaine des mirages et des espoirs. Les plus intelligents et les plus déterminés des rêveurs peuvent même parler et interagir avec les entités surnaturelles qui vagabondent dans l’Abstractus, mais il est rare qu’ils prennent conscience de la véritable nature de leur voyage à leur réveil. Il en est sans doute mieux ainsi car la cohérence de l’Abstractus est faible, sans cesse fragilisée par le flot d’âmes et de désirs qui y transitent chaque jour. Une seule d’entre elle pourrait imposer ses visions tant la matière de l’Abstractus est malléable, s’offrant par la même un boulevard pour influencer et transformer d’autres esprits…

Abstractus image

La Matière (Regnum Materiae) : Faunstinus aurait-il eu une vision trop humano-centrée de la création en plaçant l’univers matériel au centre de sa représentation ? Ce n’est pas tout à fait vrai : il a situé l’univers tangible en dessous du fragile Abstractus tout en soulignant sa propre vulnérabilité.

La Matière n’est pas un repère fiable et familier, ce n’est qu’une mince ligne de terre et de vide entre plusieurs dimensions de folie et de tourments, le seul refuge acceptable pour l’humanité car au-delà de la Matière règne au mieux le doute, au pire le mal absolu.

La matière n’est pas forcément la vie car les galaxies sont désertiques, ravagées par des conflits datant de temps immémoriaux. Au centre de la création, l’humanité ne triomphe pas, elle est juste très seule…

5c2c75e8a209c5ec02a7cdb7470c210b

Le Limon (Regnum Limi) : le Limon est le royaume de la proto-matière, un univers primitif et terrifiant où se forment les futures galaxies avant de sortir de leur gangue originelle. Comme la matière, le Limon est riche en vie mais il s’agit le plus souvent de créatures féroces à la ruse bestiale, des prédateurs qui ne vivent que pour se délecter de la chair d’autres êtres.

L’existence même du Limon va à l’encontre des croyances établies : il n’y a pas de dessein ni de finalité dans cet amas bouillonnant de mondes primordiaux : la matière y prend naissance sans être réellement le fruit d’un projet…

 

Limon image

Le néant (Nihilum) : A l’origine se trouvent les ténèbres et l’absence de tout.

Le Néant est si vide que même Faustinus lui a dénié sa qualité de « royaume » d’existence, cette vision fut plus tard révisée... Le Néant se caractérise par l’absence de matière et de lumière et rares sont les entités qui y résident. Le Néant est à ce point vide que les idées et pensées qui s’y égareraient y pèseraient plus lourd que l’essence même de ce royaume et qu’elles peuvent y prendre forme comme dans l’Abstractus mais sous une forme bien plus terrifiante…

Quelques fois pourtant, des grains de poussière primitive y naissent et leur poids les entraîne irrémédiablement vers le Limon où ils peuvent se développer.

 

Néant image

 

L’obscurité (Regnum tenebrorum) : Il semblerait que l’Obscurité soit une des dimensions les plus peuplées, et pourtant, peu de cœur y battent réellement. Ce demi-désert de galaxies désolées est le refuge des âmes qui n’ont pas trouvé leur place dans l’Abstractus ou un autre royaume plus accueillant ; sans compter la vie particulièrement vicieuse et mauvaise qui y existe déjà.

Un amas de mondes funestes, un nombre incalculable de civilisations monstrueuses : telle est l’Obscurité, le royaume des morts d’où les invocateurs de monstres puisent la plupart de leurs créatures, des planètes malades pourrissant sous un ciel bilieux…

 

obscurité image

La Destruction (Exitium) : De la Destruction viennent la plus grande part des maux qui accablent l’univers. Ce royaume est si imprégné par le mal que Faustinus l’a dénommé d’un simple nom signifiant la fin de tout. Et pourtant, une vie foisonnante peuple ce qui se rapproche le plus de notre conception de l’Enfer. Toutes ces entités tendent vers un seul but : la fin de l’ordre des plans et de toute autre forme de vie.

La Destruction est le terrifiant domaine des énergies annihilatrices, le lieu de vie de démons si malfaisants qu’ils représentent la négation du reste de la création. Prison éternelle pour les âmes les plus viles, la Destruction est en réalité très peuplée : ses mondes sont le refuge des pires entités de l’Outreplan, sans compter les anciens Pouvoirs de l’Ecrin qui ont été pervertis par son pouvoir et dont on en parle qu’à demi-mot.

C’est aussi un royaume qui gagne du terrain en corrodant et détruisant ce qui a été autrefois créé : la guerre qui divisa autrefois les Pouvoirs autour de l’enjeu de la Création est en passe d’être gagnée par ceux qui ont été précipités dans cet abîme de folie, annonçant l’émergence inéluctable des démons.

 

Destruction image

Le Labyrinthe : Le labyrinthe n’est pas un royaume cohérent et dont la place est bien définie dans la cosmogonie des plans d’existence : c’est une gangue gluante qui relie et englobe les différents royaumes, un espace « entre les plans » dont les méandres échappent à toute tentative de définition : ils s’étendent sur plusieurs dimensions à la fois. Le Labyrinthe n’a pas été théorisé par Faustinus (qui y voyait une partie de l’Abstractus), son existence a été mise en évidence par des recherches plus récentes. Sans cesse le Labyrinthe bouge et change de forme : nombreuses sont les âmes et les créatures qui y ont été piégées, bien que certaines aient la possibilité de s’y orienter et de plier sa structure capricieuse à leur volonté. Le Labyrinthe est la synapse qui relie les plans de la même manière que le sang et la lymphe parcourent le corps humain…

 

Labyrinthe image

Posté par Napalmdave à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

[Fantastique] De la nature de l'Outreplan

 Bonsoir folks.
Ayant décidé de réécrie une texte court dans cet univers fantastique (au sens cinématographique du terme: l'intrusion du surnaturel dans notre réalité) et ayant décidé de reprendre ma bonne vielle saga d'urban fantasy "La chute des anges", je remets des petits laïus explicatifs sur la mythologie d'Outreplan. Il s'agit (en toute modestie) de mon "mythe de cthulu" perso, plus gothique, mais toujours basé sur l'horreur cosmique. je souhaiterais le décrire entièrement avant de manger les pissenlits par la racine, contrairement à monsieur Lovecraft qui, lui, a eu des continuateuirs.
univers déjà esquissé en 2005 avec un projet de recueil de nouvelles...
je vais tâcher dêtre Bref éphémère dans mes explications.

De la nature de l’Outreplan (univers)

Au-delà de ce que voit l’œil s’étendent les possibilités vertigineuses de l’Outreplan. Depuis toujours l’humanité a vécu enfermée dans un monde de matière tout en étant convaincue, dans un recoin de son esprit, de l’existence d’un autre monde au-delà de celui que donnent à connaître les sens. Depuis les premiers mythes de la vie après la mort aux recherches mathématiques non-euclidiennes, le questionnement revient sans cesse, à travers les siècles. La nature de cet au-delà reste obscure, même pour ceux qui le recherchent depuis des années. On pourrait toutefois comparer chacune des réalités aux pétales d’une fleur : bien séparées, mais se chevauchant parfois, leurs origines convergeant vers un cœur unique…

4d9d6520c060af9487f73fdc83c27ee2

 Longtemps les hommes, sous l’influence des religions, ont diabolisé la matière pour encenser le monde spirituel, espoir d’une éternité méritée pour une vie de vertu, une forme d’accession au statut de divinité.

970f73cad2a2e191f8435ffcee6bdca8

Pourtant, pour qui connaît la réelle nature de l’Outreplan, la déception est souvent à la hauteur des espoirs en cette survie de l’âme. En effet, les destinations possibles de celle-ci sont nombreuses, mais également les tourments au cœur d’autres dimensions. De plus l’Outreplan n’est pas vide : plusieurs royaumes d’existence pour une multitude de monde et il est rare que leurs habitants soient bien disposés envers le nôtre…

 

CCI21072014_0003

Mais pour la grande majorité des hommes, ignorants de ces faits, l’Outreplan se manifeste davantage par une peur indicible, assurément différente des peurs ordinaires : celle de la mort, celle de l’échec… Il s’agit d’une sensation bien plus puissante et irréelle, comme celle qu’inspirent certains lieux en ruine ou les cris des chats dans la nuit ; comme si l’esprit cherchait à les alerter de quelque intrusion hostile dans la réalité.

db4d451e0bf8e1dfe424ebda88e9c17c

Posté par Napalmdave à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

[Mars Code Aurora] "La menace antecanis".

Bonjour à toutes et à tous!
Plutôt content de mon achat du livre de "Mars Code Aurora", j'ai décidé de peindre de manière spontanée une faction "simple et rapide".
Ayant trié des figurines "monstrueuises" que je ne rejouerai pas pour des univers Games, mon premier Choix des armes sera finalement "la faim", oui oui, les crawlers qui sont les premiers vrais martiens (et les colons terriens leur nouveau garde-manger^^).

Ayant des gurines de diverses provenances (Rackham, Citadel, Voïd, d'autres indéterminées), je dégage un thème central et un schéma de couleur simple et sobre mais qui identifie rapidement ma faction. Je choisis du vert selon une célèbre blaguie: "les martiens souhaitent rester une planète de race verte" qui changera un peu des schémas os et rouge des tyrannides que l'on voit souvent.

Je Baptise ma faction "menace antecanis" non pas parce que ces crawlers viendraient de la constellation "Canis Major" mais parcqu'ils comprennent des entités "chiens".
L'explication en termes de background est simple: malgré les mises en garde et interdiction des autorités, une secte d'allumés a voulu absolument fouiller une région de Mars dominée par des cratères et des montagnes abrutes. L'une d'elle abritait un temple non fait de main d'hommes. Ils envoyèrent dans les galeries leurs chiens qui réveillèrent les crawlers restés en sommeil séculaire depuis des millions d'années. les crawlers s'emparèrent d'abord du patrimoine génétique des chiens pour le fursioner avec le leur avant de s'attaquer à celui des maîtres... Façon "The Thing"

Je prends une base de "vert sapin" (équivalent Dark Angel) que j'obscurcis avec un mélange de lavis vert et noir. Puis je procède à une série d'éclairciseements en utilisant un vieux "vert putride" des années 90, presque fluo. Le dégardé donne une couleur assez malsaine qui me convient bien. j'ai récupéré ce pot auprès d'un pote il y a plus de 25 ans, et je peux attester qu'il fonctionne encore parfaitement.
J'utilise de l'os pour les parties "cuirassées, et du rouge sombre allant ombré de brun allant vers le rouge vif pour les armes blanches et les épines...

IMG20220802182414
Avec les différents éclaircissements, le schéma apparaît plus clairement et les monstres prennent forme. Je dois corriger quelques maladresses (cela faisait un an que je n'avais pas pris de pinceau). Puis je passe aux socles avec une base sienne assombrie puis des dégradés vers le terre de sienne pur. Adieu le gazon et le gris, vive le sable rouge!
Entre temps, j'ai commandé quelques figurines bien old school pour reforcer ma faction notamment un vieux carnisex euh carnifex années 90 en plomb. Quelques termagants sont arrivés par la poste pour apporter un atome de "tir" bien que ce ne soit pas, et de loin, la spécialité des crawlers.
Au moment où je tape ces lignes, j'ai appliqué les couches de base et les trois "larves" de voïd s'avèrent simple et rapides à peindre...

IMG20220803233234

Et voilà le premier résultat! Une faction encore perfectible mais assez simple qui a de la gueule. Comme quoi, un schéma peut réunifier des figs de différentes provenances. La lumière des photos n'est pas optimum, sorry, d'autres sont à suivre...

IMG20220805204700IMG20220805204713

La suite bientôt, that's all folks!

Posté par Napalmdave à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 juillet 2022

"Mars code Aurora": coup de Lune en Mars...

Il n'y a que les imbéciles heureux (imbéciles et heureux de l'être) qui ne changent pas d'avis...

Oui j'avoue, à sa sortie, j'avais accueilli fraichement le jeu "Mars code Aurora" (là où j'avais été très enthousiaste sur "Red Button's nation", des mêmes créateurs). Il faut dire, le jeu n'était encore qu'à l'état d'épreuve et en était à ses balbutiements. Mais de cela je suis indulgent: étant moi même créateur de mondes improbables, je sais ce que c'est que de galérer pour un projet.
Non, de prime abord, j'avais été rebuté par le système d'archétypes que je trouvais trop limité et les règles trop nombreuses...

Homme de peu de foi que j'ai été...
Entre temps, le projet a fait son petit bonhomme de chemin, s'est amélioré, et au gré des vidéos youtube et autres tutoriels, l'intention des auteurs a été mieux comprise.
J'ai donc décidé, pour la modique somme de moins de 24 euros, de soutenir la création française et de me procurer ce joli bouquin tout rouge...

IMG20220716154857

Je ne vais pas résumer "Mars Code Aurora" ici et ce soir car, premièrement, d'autres l'ont déjà bien mieux fait que moi, deuxièmement, je n'ai pas fini la lecture du bouquin. Je me le suis juste aproprié comme tout nouveau livre, en me jetant d'abord sur mes passages favoris (en l'occurrence le Background et les listes de factions).
Je suis en revanche séduit par la volonté de recycler d'anciennes figurines laissées en désuétude, et d'équilibrer les affrontements. Pas de liste fumée, pas d'aliens surpuissants comme à 40 000, budget minmum (que de la récupération) et pas de bibliothèque à trimballer sur soi pour jouer. Non, tout est dans le livre, point barre.
on peut dire que c'est une sorte de "Nécromunda" en plus fun et à la sauce "Total recall": adieu les ruines gothiques bonjour le sable rouge!^^

Mars code Aurora remplacera-t-il un baril de 40 000, de "kill team", ou encore de "Antarès"? Non, car ce n'est pas le but, juste le fun et la créativité et rien que pour ça, ça valait le coup de changer d'avis...
Les engagements impliquent rarement plus de 12 piétons à la fois de chaque côté mais l'accent est mis sur la tactique et sur les véhicules légers, ce que n'a jamais sû faire Games en plusieurs décenies d'existence. Là, je salue la prouesse des auteurs.

Voici deux factions préparées à partir de figurines de récupération, en l'occurence des conversions de vieilles "Nécromunda", des "warzone", des jouets modifiés par mes soins, et des véhicules 1/43 transformés en blindés légers.
Je me base sur l'archétype de la faction "égalité" qui implique des soldats légèrement équipés, et des "boss" avec des armes lourdes notamment des lance-flammes. Je les détaillerait plus tard dans d'autres articles après un coup de peinture, ça va de soi.

IMG20220724135924IMG20220724152251

Je profite de cet article à la noix pour exprimer mon intention d'arrêter définitivement tout jeu dans les univers Games...
Que vont devenir les légions de figurines dormant dans mes coffres me demanderez-vous? recyclage, vente, don... Je suis parvenu à un stade où, comme les auteurs de "Mars code Aurora" je souhaite créer mes propres univers de fantasy comme de SF.
Les universde jeu, c'est comme les films pour adultes, on s'éclate en regardant la cassette, puis on se rend compte que c'est quand même mieux de se mettre dans la peau du créateur et de passer à la pratique^^
That's all folks!


13 juillet 2022

[Post-apocalyptique] "La Bible du Monde charnier"

Comme je l'ai exposé lors d'un précédent post, je reprends doucement mais sûrement cet univers post-apo que j'avais longtemps laissé tomber en désuétude après m'y être beaucoup investi et produit des textes.
Le Monde-Charnier, très loin d'être un monde mort, est aussi vivant que peut l'être un bon vieux film de zombis, aussi sanguinolant et désespéré que plein de vie pour de vrai!

Il ya quelques années, j'avais prévu des développements et même construit, un temps, un blog uniquement centré sur ce monde. Puis j'ai un peu baissé les bras face à l'ampleur de la tâche et surtout beaucoup de contingences qui n'ont, de fait, pas grand chose à voir avec l'écriture et la création artistique en général...
Autre écueil: j'avais sans doute complexifié ma tâche en tâchant de relier le "Monde-charnier", ses problématiques apocalyptiques, avec ma mythologie principale de l'Outreplan, dont il est question dans d'autres écrits et d'autres projets d'écrits, notamment celui que j'ai intitulé "La chute des Anges".
Ces derniers jours de canicule (oui, ces derniers jours), en reprenant le projet, je m'aperçois que j'allais vers la complication inutile, Le Monde-chariner que j'avais imaginé en 2011-2012 comprenait déjà bien assez de mystères et de ressorts d'intrigues: l'irruption des entités démoniaques que j'avais prévues pour "L'outreplan" complexifieraient cet univers et pire, remettraient en cause son équilibre.
Ne passons donc pas à côté des choses simples et des bonnes confitures...

J'étais resté, jusque ici très évasif sur les cataclysmes qui ont changé la Terre en "Monde-Charnier".
Je souhaitais éviter de donner des dates et des échéances à mon univers au risque de le faire vieillir. Je souhaitais également éviter toute propagande ou discours politique, écologique, eschatologique, religieux... Je suis auteur, je ne suis pas là pour donner des leçons au reste de l'humanité. J'ai bien mes terreurs et mes névroses comme un peu tout le monde mais, je vous rassure, tout est sous contrôle, je ne fais l'apologie d'aucune idéologie, religion, et encore moins de théories survivalistes. Si je suis venu à écrire des textes post-apo, c'est suite à de la demande et en parfait "second degré", pas pour faire passer un message dont, de toute manière, le lecteur se moque. A la base, je suis plus spécialisé dans les textes "horreur et occulte" ou "médiévaux-fantastiques". Ces derniers jours, j'ai fourni un gros boulot et j'y ai laissé un peu de fluide mental.

IMG20220708162105
Voici quelques dessins que j'ai retrouvés du "Monde-Charnier", après nombre de crash de disques durs, déménagements et autres pertes de données. Ils représentent notamment des créatures présentes à la fois dans les nouvelles "Montagne de Stupre" et "Killing season". Il y avait des dessins des "Rampants", les terrifiants extra-terrestres de la nouvelle "Killing season" mais je ne retrouve plus cette planche.
Peu importe, je vais en produire de nouvelles...

fils de la fangegéant de stupre

 

chiens rampants

Voici quelques sources d'inspirations qui m'étaient venues spontanément lorsque je créais pour la première fois le Monde-Charnier.

Le jeu de rôle "Rifts" ("Failles", au sens faible) est une création des années 90 qui met en scène une Terre en proie aux créatures d'autres dimensions après qu'une guerre nucléaire ait atomisé des millions d'âmes, déséquilibrant les dimensions et amenant des intrus "extra-dimensionels" les plus dangereux sont les "Spluggorths" des tyrans très puissants.

ob_aa256e_e8aa3ea1a5676264e4d519248e6e617d11143

Un peu plus tard viennent les "Méchanoïdes" qui eux, sont d'authentiques extra-terrestres venus de notre galaxie (et non d'une autre dimension). Il viennent prendre possession d'une Terre qui n'est plus la Terre et à priori sans défense...

817er0uQVKL

Le jeu de rôle "Thorg" est à la fois dans le genre "post-apo" et multivers, plutôt "multivers" du coup (contrairement au "Monde Charnier" qui lui, est bien post-apo).
Dans "Thorg", les joueurs incarnent des personnages plutôt super-héroïques qui affrontent des "univers de poche". En effet, les extra-terrestres ont bien envahi la Terre mais d'une façon très peu conventionelle: ils ont déformé la réalité pour transformer la planète en conglomérat d'univers déments. La France est devenue "cyberpapauté", l'Indonésie est un marécage préhistorique immonde, le Japon un enfer technologique etc. Un petit côté "Dark city" donc.
Lorsque j'ai connu "Thorg", j'avais douze ans... 1992, c'était le temps des dinosaures, mais je m'estimais trop jeune pour du "vrai jeu de rôle" poussé et encore fallait-il trouver une table. J'ai entendu parler d'une réédition plus récente. Jeu très intéressant qui utilise des cartes plus que des dés. A l'époque, il était précurseur.

51idXDaurvL396620

 

Hum et voici la dernière source d'inspiration. Il ne s'agit pas d'un jeu de rôle ni d'un roman mais d'un texte bien réel que beaucoup de sectes d'allumés utilisent comme crédo sans en connaître les codes pour tant assez évidents. On ne parlera pas du traitement très léger d'Hollywood sur ce livre bref...
Ne souhaitant pas écrire n'importe quoi sans vérifier les sources, j'ai acquis ce petit livret (éditions du Cerf 1954) pour en analyser les "prédictions" et les codes.
Il se trouve que je suis ancien étudiant en histoire ancienne, spécialisé en religion romaine avec des notions de paléo-christianisme, la plupart des phrases me semblent évidentes, la préface chritique me permet de mieux appréhender les passages les plus obscurs et les plus nébuleux, notamment ceux ayant attrait à la numérologie et la mythique juive ancienne...

IMG20220711191922

Bon, ça fait beaucoup d'informations d'un seul coup Folks, sachez que je conçois "Le Monde-Charnier" justement comme un "espace de liberté" et un "univers plutôt minimaliste": on y rencontre de tout, des machines chasseresses, des mutans, des inhumains, des bêtes sauvages et bien sûr beaucoup de héros et de combats sans merci. Seule la distraction et le plaisir de l'esprit m'anime, en aucun cas la morale ou tout autre discours indigeste.

Par la suite, je vais sans doute reprendre chaque "période" précédent le Monde-Charnier avec de nouveaux dessins (ayant été "mis à niveau" à ce niveau là récemment) avant de proposer quelques textes originaux.

Hum,that's all folks!

Posté par Napalmdave à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2022

[heroquest fortress] La flèche et l'armure.

Un petit post à la noix pour vous narrer mes dernières progressions sur le projet "Héroquest 2022" que je rebaptise "Heroquest Fortress", pourquoi? Et bien parce que je vais personnaliser le projet, non content de m'en tenir aux seules extensions officielles, notamment en m'inspirant du formidable blog "Heroquest revival" qui revient sur toutes les publications de ce formidable jeu et contient toutes sortes de ressources à télécharger, sur les supports officiels comme non officiels: souhaitons-lui longue vie!

Cela fait au moins un an que je n'ai pas tenu un pinceau pour réaliser autre chose que de la sous-couche ou deux trois retouches, alors j'ai commencé par du simple, c'est à dire les figuriens relativement monochromes et en armure. "Ait paralytico": "il dit au paralytique lève-toi et marche", on en est presque là. Pour le coup, lorsqu'une damoiselle m'a demandé sur un groupe si je ne souhaitais pas plutôt me mettre au "Seigneur des Anneaux", je lui ai répondu: "non merci, ce serait du gâchis, les figurines sont trop petites et détaillées popur moi, je les raterais à coup sûr, sans compter que le SDA, c'est un univers borné, limite historique, et que héroquest, avec son "univers 0" permet bien plus de divagation".
Or donc...

IMG20220630203836La gargouille et un guerrier du chaos très "pesteux" (pourrait limite faire un zombie en armure). je suis assez satisfait de l'effet vraiment maléfique des dégradés de rouge. Pour le guerrier, je triche un peu, je l'avais commencé il y a fort longtemps dans un autre logement mieux agencé. Je lui ai juste changé son arme caché et refait son socle...

 Malgré de nombreux dons, ventes et pertes, il me reste des guerries du chaos en métal qui peuvent aisément renforcer ou remplacer ceux de la boîte de base. Certains sont des reliques de la V4 de warhammer battle (1992), d'autres sont des "proxys" en plomb de chez "Heartbreaker"... "Heartbreaker", que je surnommais au temps de mon lycée "girlfaller" était une petite marque alternative en plomb qui proposait des proxys à games à des prix modiques: 14 francs le fantassin, 18 francs le minotaure ou le troll, le cauchemar des vendeurs de Games! C'est aussi la marque qui éditait à l'époque les figrines "warzone" / "Mutant chronicles".
En théorie, aucun guerrier du chaos ne ressemble à son collègue puisque chacun a une armure et des aptitudes uniques. En pratique et plutôt que de penser "régiment", j'ai peint  mes guerriers par paire avec une couleur dominante...

IMG20220704120030

 Et voilà le résultat!

IMG20220706124847IMG20220707120420

 

 

 

IMG20220707143447IMG20220707163758

 Par la suite, mon chat a fait tomber une boîte pleine de fantassins impériaux en divers états.
Je décide d'anticiper l'extension des "Sorciers de Morcar pour en remttre certains en état en vue de faire des amis et hommes d'armes à mes héros lorsqu'ils auront assez de thune pour en recruter. Finies les plumes et les chemises bouffantes, vivent les vêtments purement "médiévieux" car le background de warhammer passe à la trappe.
Mes hallebardiers deviennent vougiers, pour les arbalétriers, j'utilise des figurines d'ADD années 80 donnée spar un ami et je convertis des lanciers "manchots" avec des bras d'arbalète de Mordheim, l'écartement des bras étant presque le même... Pour les éclaireurs, je me souviens que j'ai encore des duellistes impériaux de Mordheim dans un sachet, ils feront l'affaire. Nous avons donc entre 1 et quatre hommes de main par PJ pour le moment, sachant que je vais sans doute me procurer des elfes pour l'elfe et que le nain a déjà ses amis!

 

IMG20220708144117

IMG20220708143952IMG20220708143903

C'est tout pour le moment Folks!
je pense m'attaquer pas trop tard aux Orques et gobelins qui constituent l'ossature d el'armée du sorcier maléfique, mais, dernière minute, j'ai reçu de petits plateaux de mouvement en bois en provenance des pays-bas, je vais donc pouvoir persévérer sur un autre projet, celui du "remaster" de Seigneurs de Guerre! A plouche!

Posté par Napalmdave à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 juillet 2022

(Post-apocalyptique] "Les enfants du Monde charnier"

Aujourd'hui même alors que l'apocalypse n'a jamais semblé aussi proche, je reviens un peu sur cet univers du "Monde-charnier".

Initialement, "le Monde-Charnier" s'est logiquement imposé dans ma vieille tête au temps glorieux du fanzinat et des appels à textes. A l'époque (fin années 2000, début 2010), j'étais encore très actif sur une communauté nommée "Songes du Crépuscule" où je publiais de nombreux textes courts et où je faisais part de mes projets. Il y avait un webzine, of course!
Les nouvelles figurant dans le recueil "les enfants du monde Charnier" datent respectivement de 2010 et 2011 et ce furent les seules que j'écrivais dans cet univers, hourra! Le hasard voulut que le zine fixait comme thème "Post-apocalyptique" (avec des articles de fond sur le sujet) et un autre avec pour sujet un enfant traqué par un cavalier (avec un début de texte)...
J'avais mes deux nouvelles consécutivement publiées et mes deux héros: un garçon, une fille. A l'époque, des séries comme "Hunger games" n'étaient pas encore complètement célèbres, j'étais une sorte de précurseur^^

Plus tard, et à la faveur de grosses déprimes, dispersions et autres remises en question, j'abandaonnais "le monde charnier" et même l'écriture tout court...
Tout ce que je produisais failli terminer dans l'abîme...

Depuis quelques années, je combats mes démons, je me ressaisis et je me réjouis de voir des lecteurs de tous âges mais en particulier des jeunes trouver intérêt à mes modestes productions. Du coup, avec ma dame de coeur, nous avons procédé, après réécriture des nouvelles "Hunting season" et "Montagne de stupre", à une impression, avec elle comme comme illsutratrice de couverture, ça a tout de suite plus de gueule comme ça!

Qu'est-ce que le Monde-Charnier?

Il s'agit d'une uchronie post-apocalyptique où la Terre n'est plus qu'un champ de ruines peuplé par les "post-humains" des cultures qui ont succédé à une civilisation autrefois brillante et qui pouvait tenir entre ses mains la galaxie... sans les guerres de factions et d'autres cataclysmes oubliés.
Mes idées de textes datant des années début 2010, j'étais loin de m'imaginer les périls d'aujourd'hui, je les avais bien anticipés, bien sûr, mais en les éludant, comme un peu tout le monde.
J'ai volontairement laissé la nature de l'apocalypse sous silence pour me consacrer à ce qui se passe environ 50 ans après... Des cultures post-humaines oublieuses de l'"avant" et des pillards extra-terrestres venus en nombre, de toutes les races, de tous les coins de la galaxie, mais pas une grosse invasion. Non, des parias de leurs propres nations, des équipages pirates, des ruffians qui tyrannisent ce qui restent de l'humanité et fouillent ce qui reste de la Terre devenu le "Monde-Charnier" comme une formidable décharge à ciel ouvert.
Ces envahisseurs ne viennet pas là par hasard: la masse critique de mort, de souffrance, de douleur et de détresse qui a présidé à l'apocalypse les a attirés sur Terre comme des moustiques vers une lampe.

IMG_20200225_185808
De la vingtaine d'exemplaires des "enfants du Monde-charnier", il ne m'en reste plus que sept.
A la base, j'étais plutôt fermé à l'écriture et l'édition de nouveaux ouvrages sur cet univers mais, la demande étant bien présente chez les jeunes amateurs comme les vieux connaisseurs, il ets possible que je réécrive finalement de l'inédit dans cet univers.


Comme le dirait Obélix:" il faut vivre avec son temps, faut être antique!"^^

 

 

Posté par Napalmdave à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juin 2022

[remaster] "Oh Seigneur!"

Article de dernière minute folks!

Je viens de recevoir cette vénérable boîte de "Seigneurs de guerre", certes incomplète mais à un prix plutôt raisonnable pour une fois.
Pourquoi avoir acheté ça me diemanderez-vous? Et bien, en plus de la magie de la nostalgie, revoir et refonder entièrement le jeu à ma sauce (la sauce Napalm^^), un peu comme pour Héroquest. Je m'explique un plus en détail...

IMG20220618111513

  1. Je ne souhaite plus de jeu de combat de masse au sens strict du terme (trop couteux, prennent trop de place, trop complexes), je ne me remettrai donc pas à Battle ni à Kings of war (le Kickstarter a foiré, n'en parlons plus, j'ai refilé mes accessoires à un pote pour son 40ème anniversaire).
  2. Je ne me vois pas imaginer mon propre jeu d'escarmouche, d'autant que bien d'autres l'ont fait mieux que moi (Mordheim, rangers of the shadow deep). Ces jeux sont formidables et j'ai même deux trois bandes pour Mordheim, mais encore une fois, c'est de l'univers vu et revu 15000 fois. Ces jeux exigent une bonne connaissance en gameplay que je n'ai pas. Non moi, je suis un poète, un concepteur, un créateur d'univers, pas un gamer.
  3. Je ne me vois pas construire du décor à lure lure, je n'ai ni la patience, ni la place en appartement... En dehors d'un tapis de jeu et de quelques structures symboliques (comme la tour de garde), "Seigneurs de guerre" se passe de décors, tout est sur la map.
  4. J'ai un paquet de figurines à recycler et j'en ai bien assez pour le projet Héroquest fortress, trop pour du jeu d'escarmouche, mais pas assez pour du combat de masse... le format de "sdG" me convient parfaitement, ayant en revanche des figurines de cavalerie intéressantes à réutiliser mais qui ne me sont pas utiles dans le cadre d'un "Dungeon crawling".
  5. Je n'aime pas être bridé dans ma créativité, notamment niveau "bestiaire". "Héroquest" repartant sur un "univers 0" affranchi de Games Workshop, je vais remasteriser "Seigneurs de guerre" sur cette ligne. Que ce soit pour les viles forces du chaos ou les vaillantes forces de l'Empire, je vais créer mes propres unités composées notamment de nouvelles créatures telles que les elfes, les nains, les morts-vivants et les barbares. En gros, comme dans le "Seigneur des anneaux", il y aura une vaste coalition des forces du bien contre la sombre armée de Zargon.
  6. L'idée de petits socles / plateaux régimentaires à thème avec du décor et la perspective de pouvoir réutiliser des personnages sur monstres et autres dragons me botte bien...

Passons à présent à l'ouverture de boîte...

IMG20220618151018

Il reste beaucoup de figurines dont certaines ne me serviront pas, trop statiques, j'ai déjà ce qu'il faut en stock... D'autres sont plus intéressantes telles que les archers du chaos qui, à présent, s'arrachent à prix d'or. j'en ai récupéré quinze! J'aime toujours autant les canassons mais j'aimerais remplacer les cavaliers par de plus jolis. Pas fastoche, mes premières recherches ne sont pas très encourageantes en ce sens, à croire que le bitz bretonnien sera bientôt plus cher que le gaz naturel. J'ai bien la map (un peu plissée mais ça devrait aller), les cartes, les dés et les tokens. Il manque le livre de règles mais peu importe, j'en ai imprimé un PDF, tout es sous contrôle. Il s'agit d'une base pour plus tard. Dans le mythique casus belli 72 (décembre 1992, j'étais en 4ème!), Croc en personne avait rédigé un article détaillé pour mettre un peu de piment  en plus de nous avoir gratifié d'un scénario. Je m'en souviens avec émotion, c'était mon premier Casus, ma première découverte du jeu de rôle...

Prochain objectifs pour ce projet:

On pourrait dire ô Dieu, bien des choses en somme !

  1. Trouver un nom à ce nouveau projet ce qui n'est, pour le moment, pas encore le cas.
  2. Trier les figurines de la boîte de base et revendre celles que je ne réutiliserai pas à la découpe afin de financer d'autres achats^^
  3. Trouver de nouveaux cavaliers pour mes chevaux, ok, là ça se corse...
  4. Trouver des socles régimentaires, plein de socles régimentaires, d'une taille proche de ceux de la boîte (il existe du 10x60 chez "Greenstuff world" par exemple).
  5. Trier les nombreuses figurines dans mes affaires pour les attribuer à l'une ou l'autre armée, là, ça va être drôle.
  6. Trouver peut être d'autres tapis de jeux sur le web, le hobby ayant beaucoup progressé en trente ans. J'aime les hexagones mais si je dois inventer un système de déplacement "libre de cases", ça doit pouvoir se faire.
  7. Créer de nouvelles cartes de jeu et jetons, notamment pour les nouveaux combattants et créatures.
  8. Descendre à la cave et retrouver les fortifications en plastique que j'avais sauvé jadis de la poubelle, il y avait notamment des tours en plastique gris plutôt intéressantes.
  9. Reconstituer au moins les unités présentes dans le jeu de base...
  10. Et ce sera déjà pas mal!

    Vous voyez Folks, "beaucoup de travail comme dans un album d'Asterix!" That's all pour cette fois!

 

 

 

Posté par Napalmdave à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 juin 2022

[remaster] "Héroquest 2022": Noir de mars et blanc de Titane...

Sous ce titre pompeux se cache un petit post sans prétentions pour vous tenir au courant des quelques avancées sur ce projet "Heroquest Fortress".
Ah ce que c'est bon de retrouver sa madeleine de Proust, surtout après tant d'années et dans un contexte fort sombre qui ne laisse que peu de place à l'imaginaire et aux rêves d'enfants. Nous tâcherons de continuer à se battre pour eux.

Or donc, les travaux sur les figurines imparfaites continuent. En premier lieu et comme je l'ai évoqué dans le précédent article, j'ai commencé par couper les armes toutes molles de certaines figs orques et chaos pour les remplacer par des pièces de ma boîte à rabiots. C'est bête, la masse d'arme à ailettes et une arme qui a une jolie esthétique mais là, ça ne ressemblait pas à grand chose. J'ai d'abord eu recours à une colle à maquette classique mais le renfort de la super glue s'est vite avéré nécessaire étant donnée la différence entre les plastiques. Certaines des armes que j'ai retrouvées sont en résine. Au final, l'aspect est plutôt joli. Je me dis d'ailleurs qu'avec un peu de conversion simple, les femelles orques de cet opus feraient de bonnes demi-orques pour ADD, voire de bonnes barbares une fois limées les oreilles.^^

IMG20220615134839

Il ne me restait plus grand chose pour compléter mes monstres, surtout pour "Le retour du sorcier" à part des squelettes guerriers. Un temps, je renonce, les prix du marché de l'occasion devenant indécents. Puis j'ai acheté une boîte neuve de "squelettes comtes vampires" sur le site officiel de Games... Impossibles à monter, cassants, chiants avec les numéros de pièces en tout petits et l'impossibilité de les moduler. Après avoir cassé accidentellement le premier squelette, je revends le reste de la boîte et me mets en quête d'ancien...
Bingo! Je retrouve une boîte incomplète de l'ancien temps pour un prix plus qu'honnête. J'ai donc 16 squelettes tout frais avec plusieurs compinaises d'armes et de crânes, mais aussi des pièces détachées intéressantes qui seront cruciales pour plus tard: notamment des petites pierres tombales , des décalcomanies, et des lances en rabe qui me serviront pour créer des "pièges pointe de lance" en 3d, eux qui n'ont jamais eu de "token" pour les symboliser.

IMG20220616162057

Je ne renonce pas à trouver un équivalent du sexe opposé à chaque héros afin de pouvoir satisfaire jouers comme joueuses potentielles et leur offrir une réelle capacité d'immersion. Pour l'elfette, je lui adjoint "Aenur", la figurine en métal pour Mordheim, comme homme. Il est classe, il est sobre, sa pose est jolie. Le nain se voit attribuer une guerrière naine en métal de chez "reaper miniatures" et l'enchanteur trouve une "sorcière de l'hiver" de la même marque avec une pose dynamique et une robe un peu rapiécée (elle fait vraiment aventurière de donjon).

IMG20220615134744

Un jour plus tard, mon barbare cesse de tenir la chandelle aux autres héros et se voit adjoindre une barbare de la même marque, plus gracile certes, mais grande et sobre avec une jolie peau de b^te jetée sur les épaules. Je l'aime bien!

IMG20220616162155

Et voilà le travail, une cinquantaine de figurines sous-couchées patiemment à la main... En appartement et au vu des chaleurs records, je ne préfère pas rajouter à la pollution ambiante avec des bombes de peinture que je me garde plutôt pour des véhicules d'autres jeux.
Le plastique des nouvelles figurines s'avère un peu gras et légèrement pénible à traiter. J'aurais dû peut-être les passer dans un peit bain d'eau savonneuse au préalapble. Tant pis, je m'y reprends à plusieurs fois. je n'ai pas ce souci avec celles en métal ni avec mes fimirs en résine imprimée... Je remplace également le plateau plastique qui contient les figurines par une petite boîte à outils du bon format qui rentre dans la grosse boîte, il me reste même des compartiments vierges pour d'autres figurines.

IMG20220617160617

A l'avenir, et reprenant mon travail ingrat la semaine prochaine, je profiterai du solstice pour peindre mon nouveau "Héroquest" par petits lots, le soir, à la fraîche That's all folks!

IMG20220617155708

 

Posté par Napalmdave à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,